Lettre C

Une calorie est la quantité de chaleur nécessaire pour élever la température de 1 gramme d’eau de 1°C. 1 calorie équivaut à 4,184 joules.

Matériau qui réduit les déperditions de chaleur, nécessaire pour isoler les canalisations de chauffage et d’eau chaude sanitaire dans les locaux non chauffés.

Les Certificats d’Economies d’Energie ont été mis en place dans le but d’obliger les fournisseurs d’énergie à promouvoir des travaux d’économies d’énergie auprès de leurs clients (particuliers, collectivités…), en apportant par exemple un soutien financier, technique ou autre. Un fournisseur d’énergie qui ne répond pas à cette obligation est pénalisé financièrement par les pouvoirs publics. Dans la pratique, certains travaux de rénovation engendrent des CEE susceptibles d’être achetés par des fournisseurs d’énergie. Plus les économies d’énergie générées par les travaux sont conséquentes, plus le montant de CEE sera élevé. Cette aide peut être mobilisée par les collectivités, les entreprises ou les particuliers (en maison individuelle ou en copropriété).

Voir notre page dédiée dans les questions fréquentes.

Le Conseil en Energie Partagé est un service de proximité qui propose de partager les compétences d’un technicien spécialisé entre plusieurs communes d’un même territoire, qui ne disposent pas de telles compétences en interne. Implanté dans une structure intercommunale (collectivités, territoire de projet, syndicat d’énergie) ou associative, un conseiller intervient auprès des communes ayant souscrit à ce dispositif, afin de les accompagner dans le suivi de leurs consommations et dans l’ensemble de leurs démarches relatives à la maîtrise de l’énergie sur leur patrimoine. 
Le CEP s’adresse aux communes de moins de 10.000 habitants (un conseiller peut travailler sur un total de population d’environ 40.000 habitants) et a pour objectif de :

  • Gérer l’énergie par un suivi des factures
  • Réduire la consommation à confort identique
  • Accompagner la commune dans ses projets de bâtiments pour optimiser les choix
  • Animer des actions de sensibilisation

Voir notre page dédiée à ce dispositif.

Dispositif permettant de capter le rayonnement solaire et de le transformer en chaleur, pour chauffer l’eau sanitaire ou alimenter un système de chauffage.

Voir notre page dédiée dans les questions fréquentes.

Equipement indépendant de production d’eau chaude sanitaire associant un volume de stockage et une petite pompe à chaleur dédiée au chauffage de cette eau.

Voir notre page dédiée dans les questions fréquentes.

Anciennement CIDD (crédit d'impôt développement durable), le CITE est un dispositif fiscal permettant aux ménages de bénéficier d’une réduction de leur impôt sur le revenu s’ils réalisent des dépenses pour certains travaux d’amélioration de leur résidence principale conduisant à des économies d’énergie, si les équipements sont fournis par l’entreprise qui procède aux travaux. Chaque contribuable peut bénéficier du crédit d’impôt, qu’il soit imposable ou non.

Voir notre page dédiée dans les questions fréquentes.

Gaz se dégageant quand on fait brûler du gaz, du bois, du fioul, du charbon, etc., dans une atmosphère appauvrie en oxygène. Inodore, incolore mais très toxique, il est mortel à très faible dose.

Production simultanée d’électricité et de chaleur à partir d’une source d’énergie thermique. Ce principe est utilisé dans les chaudières à cogénération, dont la combustion du gaz permet à la fois de produire de la chaleur et de l’électricité.

Action de brûler.

Transformation de la vapeur en liquide. Elle est visible sur les parois froides (vitres) des pièces humides et chaudes (salle de bains...). Elle provoque souvent la formation de moisissures. Ce principe est notamment utilisé dans les chaudières à condensation, qui condensent la vapeur d’eau contenue dans les fumées, récupérant ainsi la chaleur qu’elles contiennent pour préchauffer l’eau, ce qui permet un rendement d’au moins 15 % supérieur à celui d’une chaudière standard.

Le choix d’un isolant doit se faire par sa conductivité thermique (ʎ), elle s’exprime en [W/m².°C]. Elle représente la quantité de chaleur traversant 1m² de matériau chaque seconde pour un écart de température de 1°C entre ses deux faces. Plus la conductivité thermique est faible, plus l’isolant sera performant. La conductivité thermique moyenne des matériaux d’isolation est de l’ordre de 0,04 W/m².°C.

Rapport entre la quantité d’énergie récupérée et l’énergie consommée pour les appareils de production de chaleur tels que les pompes à chaleur. Plus le COP est élevé, plus la pompe à chaleur est efficace.

Famille de substances chimiques généralement présentes sous forme gazeuse dans l’atmosphère du fait de leur forte volatilité à température ambiante. Les COV sont émis par de nombreux produits (matériaux de construction, colles, vernis, peintures, revêtements des sols et des murs, panneaux de particules, produits d’entretien, etc.).

Ce chiffre est le rapport entre la surface hors d’œuvre nette (SHON) d’un bâtiment et la surface de la parcelle sur laquelle il est construit. Déterminé par les municipalités, il exprime la surface maximum qu’il est possible de construire sur une parcelle.

Autorité administrative indépendante chargée d’assurer le bon fonctionnement des marchés de l’électricité et du gaz naturel et de superviser notamment l'accès aux réseaux de transport et de distribution. Elle édicte les règles de fonctionnement du marché pour éviter les entraves au développement de la concurrence. Elle possède un pouvoir de contrôle, d'audit et de sanction vis-à-vis des opérateurs.

Contribution dont le montant est fixé par les pouvoirs publics. Elle permet de financer les obligations de service public (développement des énergies renouvelables, surcoût de production de l’électricité dans les zones non-interconnectées, Tarif de Première Nécessité destiné aux personnes en situation de précarité et budget du médiateur national de l’énergie). La CSPE est due par tous les consommateurs d'électricité au prorata de leur consommation. Elle figure sur la facture d’électricité.

Contribution dont le montant est fixé par les pouvoirs publics. Elle permet de financer l’achat de biométhane injecté dans les réseaux de gaz naturel. La CSPG est due par tous les consommateurs de gaz naturel au prorata de leur consommation. Elle figure sur la facture de gaz naturel.

Organisme public chargé de la certification des composants et procédés de construction (marque CSTBat).