Lettre E

L’eau chaude sanitaire est un réseau d’eau chauffée à usage domestique. L’eau peut être chauffée à l’aide d’un chauffe-eau ou par un circuit de chauffage dédié à cette utilisation.

Voir notre page dédiée dans les questions fréquentes.

EER

Rapport entre la quantité d’énergie récupérée et l’énergie consommée. C’est l’équivalent du COP (coefficient de performance) pour les appareils produisant du froid.

EIE

Espace Info-Energie.

Voir notre page dédiée.

Entreprise publique (ou mixte) locale chargée de la vente d’électricité et de la gestion du réseau sur une petite partie du territoire.

Electricité utilisée par des équipements qui ne peuvent fonctionner qu’avec de l’électricité (électroménager, éclairage, auxiliaires de chauffage et de ventilation…). Elle ne peut pas être remplacée par d’autres sources d’énergie. L’électricité consommée pour le chauffage, la production d’eau chaude ou la cuisson n’est pas de l’électricité spécifique, puisque d’autres énergies peuvent être employées.

Une énergie « décarbonée » signifie qu’elle n’émet pas de dioxyde de carbone (CO2). Dans une acception commune, toutes les énergies renouvelables ainsi que l’énergie nucléaire sont considérées comme décarbonées. Au sens propre, cette notion mérite pourtant plusieurs nuances : aucune énergie n’émet en réalité « zéro carbone » si l’on intègre les étapes en amont et en aval de la production d’énergie (fabrication du panneau solaire, de l’éolienne, du réacteur nucléaire, etc.). En toute rigueur, il faudrait donc parler d’énergies « faiblement carbonées ». La biomasse fait encore l’objet d’une particularité : bien que sa combustion entraîne une production de CO2, on considère que la reconstitution naturelle de la biomasse, qui capte du CO2, compense ces émissions.

On utilise le terme d'énergie finale lorsque l'on considère l'énergie au stade final de la chaîne de transformation, c'est-à-dire l’énergie que nous consommons : le litre d’essence à mettre dans la voiture, l’électricité disponible à la prise, le m3 de gaz qui arrive à la gazinière, etc.

Une énergie fossile est une énergie dont les réserves se sont constituées il y’a très longtemps (charbon, pétrole, gaz naturel, houille, uranium). Combustibles fossiles et hydrocarbures sont présents en quantités finies. Les réserves de ces énergies s’épuisent donc au fur et à mesure de leur exploitation, contrairement aux énergies renouvelables.

Il n’existe pas de définition officielle (réglementaire ou normalisée) pour ce terme. Celle qu’il convient de retenir est la suivante : énergies prélevées dans la nature (gaz, pétrole, minerai d’uranium, géothermie, etc.) nécessaires à la fabrication, au transport, à la mise en œuvre, à la vie en œuvre et à la fin de vie du produit de construction.

Energie présente dans la nature sans transformation (pétrole brut, gaz naturel, uranium, etc.). Si elle n’est pas utilisable directement, elle doit être transformée en une source d’énergie pouvant être consommée. Pour l’électricité par exemple, on estime que 2,58kWh d’énergie primaire sont nécessaires pour fournir 1kWh d’électricité finale à la prise.

Une source d’énergie est qualifiée de « renouvelable » lorsqu’elle se forme ou se reconstitue plus rapidement qu’elle est consommée. La première est le rayonnement solaire et la plupart des autres en découlent plus ou moins directement (vents, cycle de l’eau et marées, fabrication de biomasse, géothermie de surface, etc.). La seconde est l’énergie terrestre (géothermie profonde). La troisième est la Lune qui influe sur le cycle des marées.

Energie délivrée, après une éventuelle transformation, et utilisée par l’utilisateur final.

L’éco-prêt à taux zéro est un engagement du Grenelle de l’Environnement. Il permet de financer la rénovation énergétique des logements et ainsi de réduire les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre.

Voir notre page dédiée dans les questions fréquentes.

Société en charge de la gestion du réseau de distribution d'électricité en France. Filiale à 100% d'EDF, elle a été créée en 2008, suite à la libéralisation du marché de l'énergie en 2007. Bien que la fourniture d'électricité ne soit ainsi plus de son seul ressort, EDF conserve par le biais de cette filiale le monopole de la distribution. Sa mission est de garantir au public l'accès au réseau.