Lettre H

Le label « haute performance énergétique » atteste que le bâtiment respecte un niveau de performance énergétique globale supérieur à l'exigence réglementaire, vérifié grâce à un contrôle. Pour en bénéficier un bâtiment doit non seulement être performant d'un point de vue thermique mais aussi faire l'objet d'une certification portant sur la sécurité, la durabilité et les conditions d'exploitation des installations de chauffage, de production d'eau chaude sanitaire, de climatisation et d'éclairage ou encore sur la qualité globale du bâtiment.

Ce label comprend plusieurs niveaux (HPE, THPE, HPE EnR, THPE EnR, BBC) en fonction du niveau de performance énergétique du bâtiment et de la part d’énergies renouvelables utilisée. Ainsi, ces labels sont délivrés par des organismes privés ayant passé une convention spéciale avec le ministère en charge de la construction.

La Haute Qualité Environnementale est un concept datant du début des années 1990 et qui prévoit la prise en compte des 14 cibles suivantes pour une meilleur qualité environnementale des bâtiments :

  • Les cibles d’écoconstruction (1 à 3) : Relation harmonieuse des bâtiments avec leur environnement immédiat, Choix intégré des procédés et produits de construction, Chantier à faibles nuisances
  • Les cibles d’écogestion (4 à 7) : Gestion de l’énergie, Gestion de l’eau, Gestion des déchets d’activités, Entretien et maintenance
  • Les cibles de confort (8 à 11) : Confort hygrothermique, Confort acoustique, Confort visuel, Confort olfactif
  • Les cibles de santé (12 à 14) : Conditions sanitaires, Qualité de l’air, Qualité de l’eau.

La HQE n’est pas un label mais une démarche globale faisant appel à une approche multicritères. Pour qu’un projet soit certifié il devra atteindre 7 cibles maximum avec au moins 4 cibles au niveau performant et 3 au niveau très performant.