Lettre P

Machine qui puise la chaleur dans le sol, une nappe d’eau ou l’air, l’augmente grâce à un compresseur et l’utilise pour le chauffage du logement. Elle permet de diviser, en moyenne, par trois la consommation d’énergie nécessaire au chauffage (par rapport à un radiateur électrique).

Voir notre page dédiée dans les questions fréquentes.

Le permis de construire est un acte administratif qui donne les moyens à l'administration de vérifier qu'un projet de construction, de surélévation ou d’extension respecte bien les règles d'urbanisme en vigueur. Il est généralement exigé pour tous les travaux de grandes importances. Informations et formulaires sont disponibles sur le site de l’administration

Un PCET est un plan stratégique comprenant généralement différents volets (exemple : lutte contre le réchauffement climatique, adaptation au changement climatique, évaluation) pour un territoire donné, et destiné à réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de respecter, et même de dépasser, l’objectif français défini par le Protocole de Kyoto de stabiliser les émissions par rapport à 1990 sur la période 2008-2012 et au-delà. Un plan climat est une démarche volontaire des collectivités locales qui entreprennent des actions locales ciblées pour réduire leurs émissions à effet de serre (meilleur tri des déchets, transports en commun, économies sur l’éclairage public, énergies renouvelables, etc.).

Le pouvoir calorifique d’un combustible est la quantité de chaleur produite par sa combustion. Le pouvoir calorifique permet ainsi de comparer entre eux différents combustibles (gaz, fioul, bois…) afin de savoir lequel est susceptible de produire le plus de chaleur lors de sa combustion. Il s’exprime en quantité de chaleur par quantité de combustible ; [kWh/m3] ou [kWh/kg].

La combustion d’un produit génère, entre autres, de la vapeur d’eau. Cette vapeur représente une grande perte de chaleur lorsqu’elle est directement évacuée par la cheminée puisqu’on expulse de l’eau à plus de 100°C. Certaines techniques permettent de récupérer la quantité de chaleur contenue dans cette eau de combustion en la condensant. On parle alors de chaudières à condensation. En fonction qu’on condense ou non la vapeur contenue dans les fumées, le pouvoir calorifique va varier. Le pouvoir calorifique inférieur (PCI) suppose que la fumée contient l’eau de combustion à l’état de vapeur. La chaleur contenue dans cette eau est perdue (chaudière « classique »).

Le pouvoir calorifique d’un combustible est la quantité de chaleur produite par sa combustion. Le pouvoir calorifique permet ainsi de comparer entre eux différents combustibles (gaz, fioul, bois…) afin de savoir lequel est susceptible de produire le plus de chaleur lors de sa combustion. Il s’exprime en quantité de chaleur par quantité de combustible ; [kWh/m3] ou [kWh/kg].

La combustion d’un produit génère, entre autres, de la vapeur d’eau. Cette vapeur représente une grande perte de chaleur lorsqu’elle est directement évacuée par la cheminée puisqu’on expulse de l’eau à plus de 100°C. Certaines techniques permettent de récupérer la quantité de chaleur contenue dans cette eau de combustion en la condensant. On parle alors de chaudières à condensation. En fonction qu’on condense ou non la vapeur contenue dans les fumées, le pouvoir calorifique va varier. Le pouvoir calorifique supérieur (PCS) suppose que l’eau de combustion est entièrement condensée. La chaleur contenue dans cette eau est récupérée (chaudière à condensation »). C’est pour cela que les chaudières à condensation sont plus performantes, puisqu’elles récupèrent de la chaleur qui aurait été perdue dans les chaudières classiques.

Les plans de déplacements entreprise (PDE), inter-entreprises (PDIE) et les plans de déplacement des administrations (PDA) permettent à une (ou plusieurs) entreprise(s), une collectivité, un service public, etc., d’organiser et de rationaliser les trajets domicile-travail et les autres déplacements professionnels. Ils intéressent les salariés, mais aussi les fournisseurs, les clients, les stagiaires ou les visiteurs. Il existe aussi les plans de déplacement établissements scolaires (PDES). Ils sont mis en place en partenariat entre les collectivités locales, l’éducation nationale et les parents d’élèves. Les mesures qu’ils préconisent visent à organiser et rationaliser les déplacements entre le domicile et les écoles, collèges et lycées et les autres déplacements scolaires. Ils développent une pratique sportive citoyenne et sensibilise enfants et parents à une prise en compte simple et quotidienne de l’environnement

Afin de favoriser la gestion durable des forêts, le bois issu de tels peuplements peut être identifié grâce à des certifications forestières comme PEFC (Pan European Forest Certification), créée par les fédérations européennes de propriétaires forestiers pour leurs ressources, ou FSC (Forest Stewardship Council) pour les bois tropicaux.

Période, en général brève et survenant brutalement, pendant laquelle la consommation électrique dépasse la production « normale ».

Le Programme d’Intérêt Général traite des problèmes spécifiques en matière d’amélioration de l’habitat, indépendamment d’actions globales de développement d’un territoire ou de requalification d’un quartier. Il concerne des ensembles d’immeubles ou de logements, en zone urbaine ou rurale, qui présentent des problèmes spécifiques en matière d’amélioration de l’habitat mais qui ne rencontrent pas de dysfonctionnements globaux. Pour lutter efficacement et réunir les différents acteurs, la Communauté urbaine MPM a instauré pour 3 ans un Programme d’Intérêt Général d’amélioration de l’habitat ancien dégradé dans chacune des 18 communes qui constituent l’espace communautaire. 

Il s’agit d’accompagner les projets de rénovation de l'habitat privé ancien : diagnostic, conseil et attribution des aides de l’ANAH, augmentées dans certains cas d’aides régionales ou communales, selon accords locaux.

Voir notre page dédiée dans les questions fréquentes.

Document destiné à exposer l’ensemble d’une politique communale en matière d’urbanisme et la façon dont est envisagé le développement urbain. Il remplace le POS (plan d’occupation des sols).

Point de l’enveloppe d’un bâtiment où la barrière isolante est interrompue et qui présente une résistance thermique moins importante. Les ponts thermiques se situent en général aux points de raccord entre les différentes parties du bâti : raccord plancher / mur extérieur, linteaux de fenêtres, mur extérieur / toiture, etc.

Document élaboré par l’État et imposant des prescriptions strictes (interdictions réglementaires, etc.) en matière de prévention des risques naturels. Il constitue une servitude d’utilité publique s’imposant aux documents d’urbanisme. Le DICRIM (document d’information communal sur les risques majeurs) en expose, pour le grand public, les données indispensables.

Service public gratuit destiné à donner des conseils pratiques en matière de rénovation énergétique aux particuliers, un peu perdus dans les différentes réglementations et aides en vigueur. Il regroupe les Espaces Info Energie (EIE), les guichets ANAH ainsi que les Agences Départementales d’Information sur le Logement (ADIL). Un seul numéro de téléphone centralise les demandes et oriente vers le conseiller adapté à chaque situation, le 0 810 140 240.

Propriétaire occupant, bailleur, locataire, tout le monde peut se rendre dans un PRIS, s’il a besoin de construire ou de rénover son logement. Les demandes peuvent être juridiques (pour savoir, par exemple, ce qui est à la charge du locataire ou du bailleur), techniques, ou financières. Généralement, les gens qui contactent les PRIS ont des questions précises à poser. Ils souhaitent mener des travaux de rénovation et réaliser des économies d’énergie, ou veulent simplement connaître les aides financières dont ils pourraient bénéficier pour leurs projets. Plus d’informations sur le site des PRIS

Marque commerciale désignant un type de système solaire combiné très répandu en France à ce jour. Il associe des capteurs solaires thermiques et un plancher chauffant basse température servant à la fois de stockage et d’émetteur de chaleur, sans échangeur intermédiaire.

La puissance est une quantité d’énergie par unité de temps. L’unité de puissance est le Watt (W) qui correspond à une quantité d’énergie d’un Joule, consommé ou produit en une seconde. La puissance d’un appareil, c’est sa capacité à effectuer un travail. 1000 W vaut 1 kW.