Lettre S

Calculée à partir de la somme des surfaces des pièces d’un bâtiment, moins les surfaces occupées par les murs, les cloisons intérieures, les marches et les cages d’escalier, les gaines et les embrasures de portes et de fenêtres. Ne sont pas pris en compte les combles non aménagés, les caves et sous-sols, les garages, les terrasses, loggias, balcons, séchoirs extérieurs au logement, vérandas, certains volumes vitrés, les locaux communs et autres dépendances des logements et les parties de locaux d’une hauteur inférieure à 1,80 mètre.

La SHOB d’une construction correspond à la somme des surfaces de plancher de chaque niveau, calculé au niveau du nu extérieur des murs de façades. On inclue dans la SHOB, les surfaces de sous-sols aménageables ou non, des balcons, des loggias et des toitures terrasse. Les surfaces de plancher supplémentaires nécessaires à l’aménagement d’une construction existante en vue d’améliorer son isolation thermique ou acoustique ne sont pas incluses dans la surface de plancher développée hors œuvre brute de cette construction. Le fait d’isoler une maison par l’extérieur n’augmente donc pas sa SHOB.

Pour calculer la SHON, on part de la valeur de la SHOB auquel on retranche : les surfaces des combles et des surfaces non-habitables non chauffées (combles et sous-sols non aménageables, surfaces en vue du stationnement des véhicules, surface des toitures terrasses, des balcons et des parties non closes situées au rez-de-chaussée. On déduit aussi de la SHOB, les espaces dont la hauteur sous plafond est inférieure à 1,80m. Pour finir, on déduit 5% de surface égale à la SHON affectée à l’habitation (déduction forfaitaire relative à l’isolation des locaux) et les surfaces spécifiques aux opérations de réfection des immeubles d’habitation dans la limite de 5m² par logement pour des travaux tendant à l’amélioration de l’hygiène.

La précédente Réglementation Thermique prenait en compte comme surface de référence la SHON (Surface Hors Œuvre Nette). Afin de se rapprocher de la surface chauffée, la RT2012 introduit une nouvelle surface de référence qui est la SHONRT. Celle-ci correspond à la somme des surfaces de plancher de chaque niveau de la construction, après déduction des surfaces de locaux sans équipements de chauffage.

La loi Grenelle2 prévoit l’élaboration dans chaque région d’un Schéma Régional Climat Air Energie. Elaboré conjointement par l’Etat et la Région, sa vocation est de définir les grandes orientations et objectifs régionaux en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, maîtrise de la demande d’énergie, développement des énergies renouvelables, qualité de l’air et adaptation au changement climatique.

Installation comportant des capteurs solaires thermiques et qui assure à la fois la production d’eau chaude sanitaire et le chauffage de la maison.

Station fonctionnant sur le principe de pompage-turbinage pour stocker de l'énergie électrique. Elle repose sur le principe de pomper de l'eau pour la stocker dans des bassins d'accumulation lorsque la demande d'énergie est faible (c'est le pompage) afin de turbiner cette eau plus tard pour produire de l'électricité lorsque la demande est forte (c'est le turbinage).

Le facteur solaire Sw d’un vitrage caractérise la quantité totale d’énergie que laisse passer ce vitrage. Il mesure la contribution d’un vitrage au réchauffement de la pièce. Ce coefficient est compris entre 0 et 1, plus il est faible, plus les apports solaires sont réduits.