L'étanchéité à l'air du logement

L'imperméabilité à l'air est primordiale : un défaut, et la part de consommation d’énergie due au chauffage du bâtiment peut augmenter de 7 à 10%. Et plus le bâtiment est isolé, plus l’impact de l’étanchéité à l’air sur la consommation d’énergie devient important. L’étanchéité à l’air est donc indispensable pour obtenir un logement économe et confortable. 

Cependant, il faut veiller à ne pas confondre étanchéité à l’air des parois et comportement à la vapeur d’eau. Lutter contre l’accumulation de l’humidité dans les matériaux et favoriser l’évacuation de la vapeur d’eau vers l’extérieur est nécessaire.

Les solutions d’étanchéité à l’air appliquées au logement permettent de limiter la transmission de la vapeur d’eau dans la paroi et d’assurer l’imperméabilité à l’air du logement. Elles ont plusieurs intérêts :

  • Réduire le montant des factures : les flux d’air parasites induisent des besoins supplémentaires de chauffage.
  • Améliorer le confort des occupants : pas de courant d’air désagréable, moins de gênes acoustiques avec l’extérieur grâce à l’amélioration des performances acoustiques des menuiseries, diminution des gênes olfactives.
  • Limiter, par le meilleur fonctionnement de la ventilation, les problématiques de santé (allergie, asthme) liées à la présence de moisissures ou l’infiltration de polluants (fibres, poussières, composés organiques volatils).
  • Limiter les risques de dommages sur l’enveloppe du bâtiment (condensation dans les parois) et augmenter ainsi la pérennité des structures.
  • Maintenir la performance et la durée de vie des isolants thermiques.

Non, la confusion vient d’une mauvaise compréhension du fonctionnement de la ventilation. En effet, il est indispensable d’amener de l’air propre dans les pièces afin de maintenir une bonne qualité d’air intérieur pour les occupants ; cette fonction est assurée par la ventilation.

En réalité, plus le bâtiment est étanche à l’air et plus les flux de ventilation volontaire sont maîtrisés, ce qui engendrera un gain de confort et des économies d’énergie. Vous avez sûrement déjà pu remarquer que des infiltrations d'air par des fenêtres ou des prises non étanches sont autant de sources d'inconfort en hiver, notamment les jours de grand vent.

Un film d’étanchéité à l’air est une feuille ou membrane qui selon ses caractéristiques, limite ou empêche le cheminement et la stagnation de vapeur d'eau dans les parois d'un logement. Il est toujours disposé à l'intérieur, côté chaud, entre l'isolant et le parement de finition.

Le pare-vapeur est le plus souvent un film polyane totalement étanche à la vapeur d’eau. Cependant, l’air se diffuse souvent vers les défauts d'isolation et les discontinuités du pare-vapeur, dus par exemple au passage d'une poutre ou d'un conduit maçonné. Dans ces parties dont la mise en œuvre est perfectible, la concentration de la vapeur d’eau peut occasionner de la condensation génératrice de détériorations, salpêtres, moisissures, ponts thermiques, etc.

Le but du frein-vapeur est de laisser la vapeur d’eau transiter à travers l'enveloppe d'un bâtiment. Celui-ci n’étant pas totalement étanche à la vapeur d’eau, il convient impérativement d'y associer un isolant ou un système constructif moins sensible à la présence de vapeur d’eau.

Une membrane hygro-régulante laisse plus ou moins passer la vapeur d’eau en fonction du taux d’humidité et de la température de l’air ambiant. En hiver, la membrane bloque complètement le passage de la vapeur d’eau, évitant ainsi les phénomènes de condensation dans les parois. En été, la membrane réduit sa résistance à la diffusion, ce qui permet à la vapeur d’eau éventuellement contenue dans les murs de s’échapper vers l’intérieur, garantissant ainsi un séchage de la construction.

On nomme ces films en fonction de leur aptitude à résister à la diffusion de vapeur d’eau. Le coefficient Sd (exprimé en mètres) représente la difficulté de diffusion de vapeur d’eau, équivalente à l’épaisseur d’une couche d’air.

  • Plus la valeur Sd est élevée, moins le produit laisse passer de vapeur d’eau. Il est résistant à la diffusion de la vapeur d’eau.
  • Plus la valeur Sd est faible, plus le produit laisse passer de vapeur d’eau. Il est perméable à sa diffusion.

Par exemple, un pare-vapeur avec un Sd de 18 mètres équivaut à la résistance qu’opposerait une lame d’air de 18 mètres au passage de la vapeur d’eau.

Non, rien n'oblige strictement à la pose d'un film d’étanchéité à l’air.

Cependant, quel que soit le système de ventilation mis en œuvre et le type d’isolation des parois, il est impératif de s’assurer que la vapeur d’eau ne stagnera pas à l’intérieur des parois.

En climat de plaine, les règles de l’art n’imposent pas de pare-vapeur, quel que soit le type d’isolant mis en œuvre (végétal, animal, minéral ou organique). Cependant, le descriptif de construction peut le mentionner afin de limiter les transferts de vapeur d’eau dans les parois.

Dans les autres cas tels que les pièces humides, il est impératif de réaliser des parois totalement étanches à la vapeur d’eau. Dans le cas des maisons à ossature bois, ces travaux devront être réalisés en respect du Document Technique Unifié* (DTU) 31.2. Cela permet de protéger les bois de structure contre l’humidité, limitant ainsi les risques de pathologies.

On peut également utiliser la loi du « 5 pour 1 » pour éviter que la vapeur d'eau présente dans un bâtiment ne soit bloquée à l'intérieur d'une paroi : dans le cas où le côté intérieur d’une paroi est 5 fois moins perméable à la vapeur d’eau que le côté extérieur, la vapeur circule d’elle-même et relativement rapidement de l’intérieur de l’habitation vers l’extérieur. Concrètement, le coefficient Sd du matériau intérieur doit être 5 fois plus élevé que celui du matériau extérieur. Les matériaux intermédiaires doivent avoir des valeurs de Sd comprises entre ces deux valeurs.

Dans ce cas, pare-vapeur et freine-vapeur deviennent inutiles puisqu’il y’a une dispersion naturelle de l’humidité vers l’extérieur, en évitant tout risque de condensation.

* Un DTU est la synthèse des règles de l’art concernant les travaux dans le bâtiment. Ce sont des documents payants, les entreprises réalisant les travaux doivent suivre les prescriptions données par ces documents. Le non-respect du DTU peut entraîner l’exclusion des garanties offertes par votre contrat d’assurance. Exemples 25.41 – Ouvrages en plaques de parement en plâtre, plaques à faces cartonnées ; 58.1 – Plafonds suspendus ; 31.2 – Constructions à ossature bois, etc.

Le kraft présente deux inconvénients majeurs :

  • Sa valeur de résistance à la vapeur d’eau est très inférieure à ce que requièrent les DTU, d’où un risque de migration de vapeur d’eau dans l’isolant.
  • Il est fragile et comporte un risque de percement ou de déchirure élevé, et donc de migration de vapeur d’eau à travers les interstices.

Pour un traitement efficace de l’étanchéité à l’air, il est donc nécessaire de prévoir une solution complémentaire à la présence de papier kraft sur les isolants. 

Dans un projet de rénovation ou de construction, il convient tout d’abord de déterminer le volume chauffé et étanche à l’air. Cette étape permet de repérer les locaux non chauffés qui ne nécessiteront pas un traitement de l’étanchéité à l’air, tels que garage, locaux techniques, paliers, parties communes, etc.

Les films d’étanchéité à l’air sont à placer du côté chaud de l’isolant, entre l’isolant et le parement de finition, que ce soit pour les murs ou en toiture.

 

Les différents films doivent être parfaitement jointoyés, tant en périphérie qu’à la jonction entre les différents films et lors de tout percement pour le passage de gaines (électricité, ventilation). Des systèmes dédiés doivent être utilisés tels les mastics d’étanchéité en périphérie, les œillets pour le passage de gaines électriques et des adhésifs adaptés permettant d’assurer la continuité entre les différents films et en pourtour de gaines plus importantes (ventilation, etc.).

Lorsque les combles sont perdus et ventilés, un pare-vapeur n’est pas forcément nécessaire (hors climat de montagne). Le Cahier des Prescriptions Techniques 3647 indique les conditions dans lesquelles la mise en œuvre est nécessaire.

Néanmoins, pour l’isolation de combles perdus dont la toiture est équipée d’un écran de sous-toiture non ventilé en sous face, la mise en œuvre d’un pare-vapeur doit être prévue sur l’ensemble de la surface du plancher avant isolation afin d’éviter tout risque de condensation dû à la vapeur d’eau provenant de l’intérieur de l’habitat.

De même, lorsque l’ajout d’un plancher est prévu au-dessus de l’isolation pour utiliser le grenier à des fins de stockage, il est nécessaire de prévoir la mise en œuvre d’un pare-vapeur indépendant et continu sous l’isolant (peu importe que l’isolant soit revêtu ou non d’un kraft).

Un film d’étanchéité à l’air peut être nécessaire en fonction du type de plancher :

  • Cas d’un plancher béton : Une membrane d’étanchéité à l’air est inutile si le plancher des combles est une dalle béton, à condition toutefois que toutes les traversées de dalle par des conduits ou gaines (électricité, ventilation…) soient étanchées au pourtour de ces conduits et/ou gaines. Optez également pour des boîtiers électriques étanches pour l’étanchéité à l’air des alimentations électriques en plafond des pièces de l’étage inférieur.
  • Cas d’un plancher bois : Une membrane d’étanchéité à l’air doit être prévue lorsque le plancher des combles est un plancher bois. Ce plancher est considéré comme non étanche à l’air s’il est non revêtu en sous face par un enduit plâtre et qu’il est donc apparent en plafond des pièces habitables situées à l’étage inférieur. Dans ce cas, avant de réaliser votre isolation, posez une membrane d’étanchéité à l’air sur l’ensemble du plancher.
  • Cas d’un plancher sur ossature métallique : Un plancher en plaques de plâtre posées sur ossature métallique en sous face de solives est considéré étanche à l’air si les boîtiers d’alimentation électrique des plafonds de pièces de l’étage inférieur sont étanches à l’air. Toutefois, dans le temps, lorsque les finitions du plafond sont seulement réalisées à l’aide d’un mastic acrylique, il arrive que l’étanchéité à l’air ne soit plus assurée lorsque le mastic vieillit. Poser une membrane d’étanchéité à l’air avant le soufflage d’une laine de flocons ou avant la pose d’une laine en rouleaux entre solives permet de retrouver une qualité d’étanchéité à l’air protégeant l’habitat des fuites d’air parasites.

Tout comme on le réalise pour une isolation avec une laine à dérouler sur plancher, la membrane doit être étanchée :

  • En périphérie, à la jonction avec les murs donnant sur l’extérieur à l’aide d’un mastic acrylique adapté ;
  • A chaque traversée de la membrane par des gaines (électricité, ventilation) et à la jonction des lés de membrane entre eux, par un adhésif approprié et durable fixé au pourtour des gaines/conduits et sur toute la longueur des recouvrements de lés.

Source : toutsurlisolation.com

Le film d’étanchéité à l’air se doit d’être continu, tel une peau. Pour cela, il faut obligatoirement jointoyer les films de manière homogène à l’aide de colles et d’adhésifs spécifiques ou de manchettes d’étanchéité à l’air spéciales pour les tuyauteries de ventilation, les câbles, etc. 

Attention, ces zones de fuites d'air potentielles ne doivent pas être traitées à l'aide de solutions telles que rubans adhésifs et mastic classiques.

Les fabricants de films d’étanchéité à l’air développent des solutions pour traiter les différentes situations qui peuvent se produire dans un bâtiment : passages des conduites d’eau et de ventilation, gaines électriques, passages de pannes et poutres, etc. 

Vous pouvez consulter la fiche comparative des produits ou les catalogues de fournisseurs, tels que SIGA, ProClima, Actis, Isover, Ampack, Doerken, Kloeber, Stamisol (liste non exhaustive).

Ci-dessous quelques solutions mises en oeuvre sur des points singuliers :  

Il est indispensable d’amener de l’air propre dans les pièces afin de maintenir une bonne qualité d’air intérieur pour les occupants ; cette fonction est assurée par la ventilation. En réalité, plus le bâtiment est étanche à l’air et plus les flux de ventilation volontaires sont maîtrisés, ce qui engendrera un gain de confort et des économies d’énergie.

D’autre part, les entrées d’air parasites dues à la mauvaise étanchéité des parois peuvent être facteur de pollution de l’air intérieur. En effet, l’air passant par les fissures ou les prises électriques peut conduire des poussières, de l’humidité et des moisissures, des fibres ou encore des éléments allergènes contenus dans les isolants, les réseaux, etc.

Les solutions d’étanchéité à l’air évitent ce phénomène en séparant le volume d’air des pièces, de celui des cloisons, etc.

Le test d’étanchéité à l’air, également appelé test de perméabilité ou encore test d’infiltrométrie est un excellent outil pour :

  • diagnostiquer la qualité en termes d’étanchéité à l’air d’un bâtiment existant avant travaux de rénovation ;
  • effectuer une recherche de fuite d’air et appliquer des corrections en cours de chantier ;
  • vérifier si la performance recherchée est atteinte lors de la réception du chantier, une fois les travaux finis.

L’objectif du test est de mesurer les fuites d’air parasites au travers des différentes parois et de leurs jonctions. Par conséquent, les orifices volontaires du système de ventilation (entrées et sorties d’air) sont calfeutrés temporairement. 

Dans la majorité des cas, un matériel du type porte soufflante est mis en place dans une ouverture du bâtiment. Elle comprend un ventilateur et des appareils de mesure de pression.

Le bâtiment est mis en dépression lors d’une première phase. Il est vidé de son air et l’air extérieur entre par l’ensemble des défauts d’étanchéité de l’enveloppe. Les fuites d’air peuvent être perçues à la main en étant à l’intérieur du bâtiment et sont mises en évidence à l’aide d’équipements spécifiques tels qu’un anémomètre ou une caméra thermique.

 

A l’inverse, le bâtiment peut ensuite être mis en surpression, afin d’employer un fumigène pour visualiser la fumée qui en sort. 

Vous trouverez une liste exhaustive des mesureurs agréés par le Ministère en cliquant sur le lien suivant.