Qu'est-ce qu'une offre « verte » ?

Le terme électricité « verte » désigne l’électricité produite uniquement à partir de sources d’énergies renouvelables telles que l’énergie hydraulique (barrages), éolienne, solaire, géothermique, houlomotrice et marémotrice ou encore l’énergie issue de la biomasse (bois, gaz de décharge, gaz de stations d’épuration d’eaux usées, biogaz, etc.).

Une offre de fourniture d’électricité est dite « verte » si le fournisseur peut garantir qu’une quantité d’électricité d’origine renouvelable équivalente à la consommation des clients de cette offre a été injectée sur le réseau. Pour prouver qu’une quantité équivalente d’électricité verte a été injectée sur le réseau, seules les Garanties d’Origine (GO) ont valeur de certification.

Les Garanties d’Origine assurent, au niveau européen, la traçabilité administrative de l’électricité verte. Ce sont des certificats électroniques délivrés aux producteurs proportionnellement à la quantité d’électricité produite à partir de sources d’énergies renouvelables. La société Powernext assure la délivrance, le transfert et l’utilisation des GO au Registre National des Garanties d’Origine.

IMPORTANT : Les Garanties d’Origine peuvent être échangées indépendamment de l’électricité qu’elles certifient. Pour savoir si une offre est toute ou en partie « verte », nous vous conseillons d'utiliser le comparateur d'offres du Médiateur National de l’Energie. Dans ce comparateur indépendant, les fournisseurs doivent préciser la source des Garanties d’Origine :

  • Pays : France ou Europe ;
  • Source de production : hydraulique, éolien, photovoltaïque, etc.

Il leur est également demandé de préciser s’ils s’approvisionnent directement auprès de producteurs d’énergies renouvelables ou par leurs sites de production d’énergies renouvelables.

Source : Médiateur National de l'Energie

Le gaz « vert » est issu essentiellement du biométhane qui, contrairement au gaz naturel présent dans les sous-sols de la planète, est obtenu par un procédé chimique et biologique : la méthanisation. La méthanisation est une technologie basée sur la dégradation par des micro-organismes de la matière organique, en conditions contrôlées et en l’absence d’oxygène. Cette dégradation produit du biogaz essentiellement du méthane qui peut être valorisé pour produire de l’énergie électrique et de la chaleur, ou, après avoir été épuré, être directement injecté dans le réseau de gaz. Dans ce dernier cas, il prend alors la dénomination de biométhane.

Le biométhane ainsi produit peut être utilisé soit comme source de chaleur, en mélange avec le gaz naturel dans le réseau de gaz (« injection »), soit directement comme « carburant » dans des véhicules adaptés. La production du biométhane est contrôlée par le gestionnaire de réseau GRDF qui tient le registre national des garanties d’origine et permet ainsi d’assurer la traçabilité des molécules produites.

En plus des offres de gaz vert, certifiées par le mécanisme des garanties d’origine, il existe aussi des offres dites « compensé carbone ». Dans ces offres, le fournisseur s’engage à compenser les émissions de CO2 en achetant des crédits carbone, pour chaque kWh de gaz consommé, auprès d’associations habilitées. Elles mettent en place des projets qui permettent d’éviter les émissions de carbone, ou de capter du gaz à effet de serre émis dans l’atmosphère et peuvent être localisées n’importe où dans le monde, en vertu du principe de neutralité géographique (Protocole de Kyoto).

Source : Médiateur National de l'Energie