Le chauffage et l'eau chaude sanitaire

Présentation

Si en 2006 votre facture énergétique était de 590 euros, elle aura triplé en 2025 (en tablant sur une augmentation du coût de l’énergie de 6 % par an). Cette facture énergétique va-t-elle rester supportable dans l’avenir ?

Un logement économe en énergie limitera le poids de votre facture énergétique dans votre budget.
Lors de l’installation ou du renouvellement d’un système, il est impératif de raisonner en « coût global », pour tenir compte du coût d’acquisition du matériel, des coûts prévisionnels d’utilisation et d’entretien de l’installation sur l’ensemble de la durée de vie du matériel. Si vous faites le choix du fioul et du gaz, privilégiez les équipements à haut rendement. Dans tous les cas, un bâtiment économe en énergie nécessitera un appareil de chauffage et des émetteurs moins puissants, donc moins coûteux.

Une attention particulière doit être portée au dimensionnement des installations, qui seront d’autant plus réduites si des travaux d’isolation y ont été conduits : puissance de la chaudière, diamètre des canalisations, taille des radiateurs, calorifugeage. De manière générale, de meilleures performances sont atteintes si les émetteurs de chaleur (plancher ou plafond chauffants, radiateurs) fonctionnent à basse température.

La puissance de chauffage d’un logement est directement proportionnelle à l’isolation ; plus il est isolé, moins la puissance de la chaudière devra être élevée, et moins l’installation vous coûtera cher. En cas de remplacement d’une chaudière, il convient donc de revoir son dimensionnement surtout si des travaux d’amélioration thermique (isolation, remplacement des vitrages, etc.) ont été réalisés.

Exemple :

Une famille de 4 personnes habite dans un appartement de 100 m² datant de 1965, qui n’a pas été rénovée depuis sa construction :

  • Puissance nécessaire au chauffage : 12 kW

Une autre famille de 4 personnes habite dans un appartement de 100 m² datant de 2005, avec une isolation correcte (conforme à la Réglementation Thermique 2005) :

  • Puissance nécessaire au chauffage : 5,4 kW

Pour déterminer au mieux la puissance du chauffage, il convient de faire appel à un bureau d’étude indépendant, qui calculera les déperditions du logement afin de dimensionner le système (cette étude coûte généralement moins de 400 €).

Le choix du type d’énergie (bois, électricité, gaz, etc.) aura un effet direct sur le montant de votre facture de chauffage. Le choix du type de combustible se fera en fonction de la disponibilité des différentes sources (raccordement ou non au gaz de ville, possibilité ou non d’installer une cuve pour le propane ou un silo pour les granulés de bois, etc.).

Les Espace Info-Energie du Centre-Val de Loire tiennent à jour un comparatif du prix des énergies, basé sur les données Pégase (Service de l’observation et des statistiques – Commissariat général au développement durable) :

Le choix du système de chauffage (central ou divisé) et du type d’émetteurs (radiateurs, poêle, plancher ou plafond chauffant) dépendra des caractéristiques de votre logement (besoin de production d’eau chaude, surface à chauffer, répartition et éloignement des pièces, type de combustible, mode d’occupation des pièces). Si votre logement dispose d’un réseau de radiateurs, le plus intéressant est de le réutiliser en y raccordant une chaudière neuve.

Voici un outil qui vous aidera dans le choix d’un système de chauffage :

 

Les différents systèmes et émetteurs seront également à choisir en fonction du confort qu’ils apporteront aux occupants des pièces. L’illustration ci-dessous indique les niveaux de conforts apportés par les différents systèmes :

Afin de choisir le système de chauffage le plus adéquat à votre logement, vous pouvez faire appel à nos conseillers qui vous aideront tout au long de votre projet (aide au choix du système, fourniture de listes de professionnels, aide à la lecture des devis, information sur les aides financières disponibles).

 

 

Améliorez vos radiateurs existants
Pour que vos radiateurs consomment moins d’énergie sans les changer, équipez-les d’un robinet thermostatique qui va les maintenir à la température choisie, compte tenu du type d’occupation de la pièce (chambre ou séjour) et des apports gratuits de chaleur (exposition sud, etc.).

Régulez et programmez votre chauffage
Un chauffage intelligent qui vous fasse faire des économies ? C’est possible : vous consommerez jusqu’à 10 % de moins avec un système de régulation (qui commande le chauffage en fonction d’une température choisie) et moins encore avec une horloge de programmation (qui réduit automatiquement la température la nuit ou quand la maison est vide).

L’entretien annuel de votre installation de chauffage et de production d’eau chaude est obligatoire. Pour cela, il est pratique de souscrire un contrat d’entretien qui vous garantit :

  • la visite annuelle systématique d’un professionnel compétent (il nettoiera votre chaudière, en vérifiera les dispositifs de régulation et de sécurité, réglera le brûleur, contrôlera la combustion, etc.);
  • la prévention de la dégradation de votre chaudière ;
  • la définition des engagements de votre professionnel et de vos responsabilités ;
  • le dépannage rapide de votre installation en cas de panne (certaines entreprises s’engagent même par contrat à intervenir sous 24 heures) ;
  • des pièces détachées disponibles, correspondant à votre équipement ;

Son coût varie à partir de 100€ en fonction des chaudières et des prestations choisies. Le ramonage du conduit de fumée et le contrôle des conduits tubés par une entreprise qualifiée en fumisterie sont aussi obligatoires.

Entretenue régulièrement, votre chaudière fonctionnera 2 à 3 fois plus longtemps, avec 5 fois moins de pannes et 8 à 12 % de combustible consommé en moins.

nous suivre sur

(toutes les news, les événements à venir sur les réseaux sociaux)

linkedin-logo
youtube-logo

nous contacter, nous poser une question

Avec le soutien de :